Un bureau “forêt”

Conçu par Christian Pottgiesser, ce projet d’architecture intérieure a consisté à réaménager les locaux de deux sociétés, situé à Paris. Pour cela, un ensemble de bureaux aux formes ondulantes a été créé. Associé à différents arbustes et végétaux, il génère une atmosphère intérieure étonnante.

Ce que nous avons aimé dans ce projet, nos conseils et astuces déco, c’est juste en dessous.

Le projet:

Pour occuper l’espace – une verrière de la fin du XIXe siècle, disposant d’une importante hauteur sous plafond, un plan horizontal en bois a été installé. Celui-ci, assez imposant, occupe la quasit totalité de l’espace, et mesure 1,7m de haut, 22m de long et 14m de large.

Il permet de dissimuler certains éléments techniques, et il supporte également un ensemble de bureaux aux formes ondulantes, réalisés en bois eux aussi.

Ces bureaux définissent les circulations et rythment visuellement l’espace. Ils accueillent également une série de petites bulles en plexiglas, au sein desquelles les différents employés peuvent accéder à une certaine intimité.

Quelques arbustes et végétaux, judicieusement placés, viennent compléter cet environnement paysagé.

Les bureaux, pouvant accueillir jusqu’à cinquante personnes, proposent en plus de cet open-space sept pièces séparées, placées en périphérie de l’espace principal, ainsi qu’une salle de conférence, une cuisine et une salle de repos.

Photos © Luc Boegly.

(via pottgiesser, contemporist)

Les idées et astuces déco à reprendre:

  • En cas de forte hauteur sous plafond, penser à occuper l’espace verticalement (en utilisant par exemple l’idée d’une double hauteur).
  • Dans des espaces vastes, se demander comment créer des “bulles d’intimité” (ici, c’est fait d’une manière presque littérale, mais tout de même efficace).
  • Essayer de mettre en place une circulation “fluide”, définie par des courbes qui suggèrent des chemins, plutôt que par des cloisons et des portes qui les imposent.
  • Se demander comment créer, chez soi, une “forêt intérieure”. Ici, on voit que ce n’est pas forcément la quantité de végétaux employés qui compte, mais plutôt leur taille, leur position (les uns par rapport aux autres), et leur association avec des formes (courbes) et des matériaux (naturels) spécifiques.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Aimeriez-vous travailler dans un tel endroit?

Pour consulter nos autres articles, pensez à utiliser les catégories ou les mots clés indiqués ci-dessous.

Publicités

6 commentaires

  1. Vous nous faites voyager dans la nature en ce moment !!
    Ce projet est intéressant, travailler dans un endroit pareil me plairait certainement, mais pas dans les bulles !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s