Un appartement parisien rythmé par un grand module géométrique

L’appartement XIV est un appartement parisien de 80 m² qui a été totalement repensé par l’architecte Alireza Razavi. L’habitation totalement délabrée a offert à l’architecte de repartir d’une page blanche, dans laquelle il a réduit au minimum les cloisonnements, ne conservant que les murs porteurs. Par la suite, c’est un immense module géométrique et monolithique qui s’est invité, venant contraster l’architecture Hausmannienne. Ce que nous avons aimé et nos conseils déco juste après la visite en images :

Le projet :

Dans une interview accordé au magazine A Vivre, l’architecte détaillait son intervention :

Ce projet avait quelque chose de très particulier. Nous ne connaissions pas les clients. Ils nous ont contactés car ils avaient aimé l’un de nos projets publié dans un magazine. Nous avons accepté après avoir été rapidement convaincus qu’il serait possible de leur proposer quelque chose de différent dans un espace somme toute classique. Tous les deux sont collectionneurs d’ar t contemporain et très surprenants pour leur jeune âge : ils avaient moins de 25 ans quand nous avons travaillé ensemble. Nous avons vite compris qu’ils avaient un œil et des envies. C’est sur cette base que la discussion a démarré. L’idée n’était pas de casser les codes haussmanniens dans une démarche négative, mais au contraire de les mettre en valeur par un dispositif d’envahissement. L’allégorie du projet était une photo d’un chapelet d’îles aux Philippines où, entre mer et massifs rocheux, une certaine magie se met en place par le contraste des formes, dans une relation d’enrichissement mutuel. Les clients ont tout de suite été partants. Nous ne pouvions pas toucher aux éléments porteurs. Nous avons dû zigzaguer pour installer cette structure noire qui traverse l’appartement d’un bout à l’autre. Pour la clarté du dessin et de l’intention architecturale, nous avons choisi de nous limiter à un seul matériau. Le Valchromat est à la fois économique et très intéressant. Teinté dans la masse, il s’est avéré parfaitement adapté à ce type d’intervention. Nous avons décliné toutes les fonctionnalités du projet avec ce même matériau, excepté dans la salle de bains et pour la crédence de la cuisine, car nous n’étions pas certains de sa durabilité en milieu humide. À chaque découpe, il est possible de soigner les arêtes, ce qui garantit une maîtrise d’exécution parfaite.

Photographies : © Olivier-Martin Gambier

Source

Ce que nous avons aimé :

Le choix de briser la conception d’un appartement haussmanniens avec l’ajout de cette structure géométrique était osé, et le résultat est très surprenant. Non seulement ce choix apporte plus de fonctionnalités à l’appartement, mais il modifie totalement la manière dont découlent les circulations de l’appartement. Le choix des panneaux en fibres de bois constituent ici une belle application du matériau avec un budget limité. Cette nouvelle structure se développe dans tous l’appartement et permet aux occupants de ne perdre aucun espace, les coins et recoins se transforment tantôt en rangements, tantôt en bibliothèques ou bureaux. Ce module permet même de bénéficier d’une chambre d’appoint nichée en son sommet et accessible via un escalier très graphique, s’intégrant parfaitement dans la décoration de l’appartement.

Enfin, nous avons particulièrement aimé le clin d’oeil opéré dans la cuisine, qui conserve le style géométrique de l’appartement mais se développant dans un nouveau matériau, une mosaïque de chutes de marbre et agencées telles un puzzle. Le résultat de toutes ces interventions est un appartement Haussmannien déstructuré et facile à vivre.

Conseils et astuces déco :

  • L’intervention d’un grand module central dans un pièce ouverte permet de multiplier les fonctions, de dicter les circulations, bref d’organiser tout un intérieur.
  • Il est tout a fait possible, avec de l’imagination de créer une décoration atypique avec peu de moyen et de bonnes idées. Ici les panneaux en fibres de bois et les chutes de marbre constituent un choix économique et pourtant très élégant et enthousiasmant.
  • Une palette de couleur qui fonctionne très bien, sur un parquet naturel, les murs blancs, et la teinte du module qui nous rappelle le béton ciré sont parfaitement coordonnées.

Retrouvez plus de projets d’appartements en visitant nos archives.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s